Le 16 novembre 2017

ECAC 40 2017

Le classement des entreprises selon leur mutation digitale

Pour la quatrième année consécutive, Les Echos Executive et Gilles Babinet, Digital Champion de la France auprès de la Commission Européenne, s’associent pour élaborer le palmarès des sociétés du CAC40 selon leur mutation digitale. Selon Gilles Binet, « cette édition du eCAC40 souligne la régularité en haut du classement de certaines entreprises. Cela valide la pertinence de leur stratégie numérique, quand d’autres ont dû revoir leurs plans. »

Total a ainsi obtenu la meilleure note au classement eCAC 40 2017. Vingt-deuxième de l’édition 2015, puis septième en 2016, la compagnie pétrolière a affiné sa stratégie de transition numérique. En 2016, Total a ouvert sa plate-forme d’idéation transverse à toute l’entreprise et a mis en place des méthodes agiles dans certaines filiales et fonction support. Le numéro deux du classement eCAC 40 2017, la Société Générale, gagne des places année après année (4e en 2014 et 2015, 3e en 2016) et confirme sa mutation vers le digital avec la mise en place d’un réseau social d’entreprise « Pep’s » et l’installation dans un bâtiment pensé pour infuser l’innovation dans tout le groupe. Orange termine le podium avec sa nouvelle activité Orange Bank.

La méthodologie du classement

Pour réaliser ce classement, les entreprises ont été invitées à répondre à un questionnaire détaillé. La méthodologie conçue par Gilles Babinet s’appuie sur cents critères répartis en plusieurs thèmes :

  • la communication externe et les réseaux sociaux
  • le niveau de maîtrise technologique
  •  l’ouverture sur un écosystème numérique
  • la culture digitale (organisation managériale du numérique, implication des collaborateurs,…)
  • la sécurité

L’enquête comportait également des questions ouvertes pour apprécier la réflexion sur l’impact du digital.

Pour plus d’informations sur le jury, cliquez ici.

Une transformation digitale sans méthode

Selon Gilles Babinet et suite aux résultats du classement eCAC 40, les enjeux de la transformation digitale sont bien intégrés. Seulement, les processus pour les mettre en oeuvre sont perfectibles. Des partenariats avec des start-ups, la création d’apps ou encore l’intégration de data-scientists sont vus comme « l’alpha et l’oméga de la transformation digitale ».  Il existe, selon l’expert, cinq notions simples résumant le préalable à toute transformation digitale:

  • Réaliser une cartographie des compétences digitales
  • Accorder une attention particulière à tous les recrutements
  • Disposer d’un outil de formation et d’engagement de grande qualité
  • Mener un projet de transformation clair sur le temps long
  • Valoriser le design thinking, la prise de risque, le prototype à petite échelle, l’expérience utilisateur

 

(Sources : Les Echos)

Laisser un commentaire