Le 3 avril 2017

Smart Grids pour une transition énergétique et digitale

UC LABS développe une solution SMART GRID

 

Les Smart Grids font la une. Surtout depuis que les objectifs du gouvernement ont été clairement annoncés : réduire la facture énergétique des Français et optimiser les réseaux de production et de distribution d’énergies.

Dans ce sens, les Smart Grids représentent un levier essentiel de la transition énergétique. D’un coté, ils favorisent le développement des énergies renouvelables et leur application dans les réseaux électriques, de l’autre ils permettent la maîtrise et l’optimisation de la consommation d’énergie, en devant le projet industriel par excellence de cette révolution digitale que nous vivons.

Par ailleurs, l’Union Européenne aussi encourage leur développement, avec ses objectifs sur l’horizon 2020 :

  • passer à 20 % la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique européen,
  • réduire de 20 % les émissions de CO2 des pays de l’Union;
  • accroître l’efficacité énergétique de 20 %.

Remis à jour en 2014, le paquet climat-énergie fixe de nouvelles actions pour 2030 :

  • 40% de réduction des émissions de gaz à effet de serre par rapport à 1990,
  • 27% d’énergies renouvelables dans le mix énergétique,
  • 27 % d’économies d’énergie.

Intelligents et numériques

Mais qu’est-ce qu’un Smart Grid? Le site Le Fil Infos Energies en donne cette excellence définition : « les réseaux intelligents ou « smart grids » sont des réseaux d’électricité qui, grâce à des technologies informatiques, ajustent les flux d’électricité entre fournisseurs et consommateurs. En collectant des informations sur l’état du réseau, les smart grids contribuent à une adéquation entre production, distribution et consommation. »

Les Smart Grids sont donc capables d’intégrer les comportements et actions des utilisateurs  – à la fois producteurs et consommateurs –  afin de fournir une énergie électrique durable et économique.

Chez le particulier, le compteur communicant est une première étape dans la mise en place des smart grids. A titre d’exemple nous mentionnons Linky d’ERDF,  un compteur « new gen » dit communicant, pouvant recevoir et envoyer des données et des ordres sans l’intervention physique d’un technicien.

Installé chez les clients et connecté à un centrale de contrôle, il est en interaction constante avec le réseau, le rendant « intelligent »

Les Smart Grids sont au cœur de la transformation digitale du secteur de l’énergie, tous les éléments sont au rendez-vous :  les compteurs, comme Linky, ne sont rien d’autre que des Iot, les données générées remontent dans des espaces de stockages de type Cloud. Ensuite, elles sont analysées au travers d’algorithmes Big Data pour en tirer des informations qui permettront de piloter la production ou d’informer le client final sur sa consommation d’électricité.

Le terrain de prédilection de UC LABS R&D

Rendre « intelligent » les réseaux électriques requiert la mutualisation des compétences et des technologies issues de trois domaines :

  1. le secteur des énergéticiens  : fournisseurs d’électricité, fabricants d’équipements, etc.
  2. les acteurs des télécommunications et du logiciel
  3. les industries électroniques qui peuvent concevoir une nouvelle génération d’objets connectés.

UC LABS R&D s’est posé la question de l’innovation de rupture comme nouveau relais de croissance : capturer l’air du temps, les besoins des consommateurs et trouver l’innovation qui fera la différence. C’est pourquoi, nos projets s’attaquent à la problématique des Smart Grids, pour une gestion raisonnée et intelligente de la demande et de l’offre d’énergie.

Aujourd’hui un consortium a été mis en place avec le laboratoire LIP6 – le plus réputé dans le domaine IT sur tout le territoire national – pour la réalisation d’un projet Smart Energy.

Il s’agit d’un projet 100% eco-friendly de planification et contrôle de la consommation et de la production d’énergie. L’objectif ? Apporter une offre compétitive aux marchés directs des particuliers, via les opérateurs de réseaux de transport ou les fournisseurs d’énergie.

La ville intelligente

Les villes concentrent d’ores et déjà 75% de la consommation d’énergie et 80% de l’émission des gaz à effets de serre.

L’optimisation de la consommation d’énergie invite à repenser l’écosystème énergétique urbain : stockage, effacement, bâtiments ou quartiers à haute performance énergétique, Positive Haus, traitement des déchets, réduction des émissions de GES , mobilité électrique…

La ville intelligente est d’abord une ville mieux gérée grâce aux NTIC.

Véritable « think tank », UC LABS est un pôle de recherche et développement qui fait de l’innovation sa stratégie prioritaire, en misant sur la création d’un cercle vertueux et d’un écosystème de succès capable de faire face au marché concurrentiel de l’énergie intelligente.

 

Laisser un commentaire