Le 10 mars 2017

Notre Digital Factory au salon Big Data

Salon Big Data Paris 2017, 6 et 7 mars 2017

 

Cette semaine a eu lieu le Salon Big Data Paris 2017, un événement incontournable pour tous les Data Heroes qui améliorent le fonctionnement de leurs entreprises ou startups disruptives…

Avec un marché qui atteindrait 652 millions d’euros à l’horizon 2018 en France (étude ATOS/IDC), et plus de 6,9 milliards en Europe de l’Ouest (étude ID), le Big Data est à la fois un phénomène et une opportunité. Car, ici, il s’agit de découvrir de nouveaux ordres de grandeur concernant la capture, la recherche, le partage, le stockage, l’analyse et la présentation des données.

L’année dernière, l’événement Big Data Paris avait enregistré 10 000 participants, un record absolu. Cette année c’est Axelle Lemaire, secrétaire d’État chargée du Numérique et de l’Innovation, qui a ouvert le salon, en témoignant l’intérêt croissant des mégadonnées dans beaucoup de domaines.

Parmi les participations les plus marquantes de cette édition figurent Uber, Axa, Renault, Havas, ou encore du PMU. Intéressant ce retour en images de Commerce International.

Notre expérience

Plusieurs problématiques liées au traitement de données ont été abordées lors de différentes tables rondes organisées au Salon Big Data Paris 2017  : la gouvernance du Big Data, le data lake, les systèmes prédictifs, le machine learning, ou encore l’intelligence artificielle, prolongement indéniable de interprétation intelligente des Big Data.

Lamia, notre consultante en Data Science, est partie à la découverte du salon; voici son retour d’expérience pour la Digital Factory UC GROUP:

« La majorité de ces acteurs proposent des plateformes complètes payantes ou ouvertes reposant sur l’Open-Source, qui intègrent des fonctionnalités nécessaires de transition de la donnée de sa source jusqu’à l’emplacement cible de la plateforme avec des fonctions de sécurité de protection des données, puis une boîte à outil Analytique qui introduit des modèles algorithmiques prédictifs plus complexes en passant par le nettoyage et de traitement de la Data, et finalement de la visualisation pour construire du reporting multisupport.

Le but de ces plateformes est de valoriser des données et de répondre aux besoins métiers de chaque entreprise.

Notre Digital Factory est aujourd’hui intéressée par quelques-unes de ces plateformes Open-Source. Nous avons déjà commencé à les tester pour pouvoir les utiliser dans le développement de nos projets internes et externes. »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire